Valeurs du Tourisme Equitable et Solidaire

Présentation

Promouvoir un tourisme responsable, solidaire, durable et équitable, comme une contribution au développement des pays du Sud et principalement des zones rurales, les premières à souffrir de l’exode, c’est proposer au voyageur d’être acteur du développement durable.

Un fonds de développement communautaire est créé pour chaque programme écotouristique et est entièrement réinvesti pour le développement de la communauté en fonction des besoins identifiés par ses membres. Il représente plus de 8 % du prix payé par le voyageur.

Tourisme Solidaire
Réorienter la filière touristique vers une approche solidaire :

  •  sensibilisation
  • promotion
  • communication
  • préparation au voyage
  • accompagnement

Le touriste consommateur devient acteur, il rencontre, approche, échange avec les populations locales, prend conscience de la culture et des grandes différences Nord-Sud Il participe à un réel programme de développement solidaire

Tourisme Equitable
Aider à la concrétisation d’une initiative locale génératrice de richesses et d’emplois Réassocier les populations expulsées de la zone centrale du parc national à la gestion des espaces Valoriser le potentiel touristique de la région de Tambacounda Valoriser et promouvoir les savoir-faire et l’artisanat locaux et développer les filières équitables

Tourisme Durable
Diversifier les ressources par l’exploitation et la mise en valeur des richesses environnementales, sociales et culturelles Sensibiliser la population locale, les touristes et les acteurs associés à l’importance de la préservation et de la protection de l’environnement Valoriser les cultures locales tout en préservant la nature

Membre de l’Association pour le Tourisme Équitable et Solidaire

Depuis 2014, ICD-Afrique fait partie du réseau ATES, qui regroupe les acteurs du Tourisme Équitable et Solidaire en France.

 

atesD’autres associations proposent comme nous des voyages équitables et solidaires. Ensemble, avec l’Union nationale des associations de tourisme (UNAT), la Plate-forme Française du Commerce Equitable (PFCE) et la fédération Loisirs Vacances tourisme (LVT), nous avons créé l’ATES. Les associations de l’ATES sont sélectionnées sur la base d’une grille de critères éthiques rigoureux et vérifiables. Nous avons en commun un projet culturel et social organisé autour des valeurs de solidarité et d’échange, de respect de la personne et des cultures, participant grâce à nos voyageurs au développement durable des régions d’accueil.

L’ATES regroupe aujourd’hui 20 associations qui vous proposent toutes formules de voyages sur tous les continents. Le label Garantie Tourisme Équitable et Solidaire de l’ATES est le fruit d’un travail d’évaluation systématique des pratiques des opérateurs et de leurs partenaires. L’objectif est de prouver aux clients que chaque voyage labellisé est bien conforme aux engagements pris dans la Charte du Tourisme Équitable et Solidaire fondée par l’ATES. Avec ce label, le réseau améliore l’information du voyageur mais aussi la transparence nécessaire à un tourisme plus responsable !

Tous les trois ans, l’ATES vient s’assurer – et assurer aux voyageurs et voyageuses – que les opérateurs faisant partie du réseau proposent des voyages éthiques, au plus près des populations. « 54 critères précis et objectifs, pour vous garantir un voyage plus respectueux des hommes et des cultures ! »
Découvrez le réseau ATES et ses membres en suivant ce lien : www.tourismesolidaire.org
Plus d’informations sur le label ATES : ici

La charte du tourisme équitable et solidaire de l’ATES définit, autour de trois axes, les engagements que chaque membre actif de l’ATES doit impérativement respecter.

Voir la charte de l’ATES

Répartition des ressources

Un fonds de solidarité, constitué d’un prélèvement sur le coût du séjour (hors aérien et coordination), permet de financer des initiatives locales et des projets d’intérêt collectif. Il est mis en œuvre par un comité de pilotage local. Le coût de votre voyage inclut cette contribution.

Repartition_des_couts_transport_aerien_compris_-3ffab

Répartition des coûts (transport aérien compris)
4,6% Coordination ICD-Afrique : permettant la rémunération de l’accompagnement et la coordination du séjour
48,3% Economie locale : restant dans le pays (transport, hébergement, etc.)
6,9% Fonds de solidarité : réinvestis sur des projets d’intérêt collectif dans les communautés rurales d’accueil
34,2% Transport aérien
0,5% Assurances
0,5% Adhésion

Repartition_des_couts_hors_transport_aerien_-e6d30

Répartition des coûts (hors transport aérien)
12% Fonds de solidarité : réinvestis sur des projets d’intérêt collectif dans les communautés rurales d’accueil
73,3% Economie locale : restant dans le pays (transport, hébergement, etc.)
18,2% Coordination ICD-Afrique : permettant la rémunération de l’accompagnement et la coordination du séjour
0,7% Assurances
0,8% Adhésion

Préservons l’environnement…

Voyagiste et voyageurs s’engagent à agir dans le respect de l’environnement…

Le voyageur solidaire s’engage à choisir le mode de transport le plus écologique et à tenir compte de son bilan carbone individuel. Le Sénégal nécessite un déplacement en avion. Dans sa démarche, le voyageur peut alors compenser sa consommation d’émission de gaz à effet de serre en soutenant un projet économe en CO2. Le Groupe Energie Renouvelables Environnement et solidarité (GERES) propose un outil pour calculer, compenser et réduire ses émissions de CO2 sur le site : http://www.co2solidaire.org/

Sur place, le voyageur prend conscience de ce qu’il consomme : eau, ressources naturelles, énergies et de ce qu’il produit en termes de déchets. Il adapte en fonction son comportement et ses actions.

Au Sénégal, il n’existe aucun système de recyclage de piles usagées. Il convient donc de s’équiper de matériel adapté : lampes sans piles ou à piles rechargeables. Le cas échéant, le voyageur doit s’assurer de ramener ses piles usagées ainsi que celles qu’il trouverait afin de pouvoir les recycler.

Afin de limiter toute pollution, il est demandé au voyageur d’utiliser du savon, shampoing et lessive biologiques.

Pour un sac à dos plus écolo, pensez à consulter le site de l’association Echoway

This Campaign has ended. No more pledges can be made.