Sénégal Oriental

La région de Tambacounda est restée longtemps un territoire peu développé et relativement peu peuplé, doté d’une agriculture exclusivement vivrière. Les ethnies principales sont les Peul et les Mandingues. La région est relativement sèche, couverte de forêt sahélienne et de savane boisée. L’économie rurale est fortement axée sur la cueillette : fruits sauvages, gomme arabique, charbon de bois, bois de ménage, racines, etc… L’élevage transhumant est stable. Depuis une vingtaine d’années on assiste au développement des productions d’arachide, de coton, de banane et de riz. Depuis Dakar on accède à Tambacounda, capitale de cette région, par une route goudronnée (600kms). Tambacounda est également située sur la ligne de chemin de fer Dakar-Bamako. Les touristes qui s’aventurent dans cette région visitent généralement le parc du Niokolo Koba, majeur parc naturel d’Afrique de l’Ouest. Cette Région est l’une des plus pauvres du Sénégal.

Les projets menés dans la Région de Tambacounda : ICD-Afrique mène, depuis près de 20 ans, des projets de développement dans la Région de Tambacounda. ICD-Afrique a notamment participé aux projets suivants :

  • 1996/2002 : Appui à la Décentralisation et au Développement Local  (mise en place du PLD de Nétéboulou, formation d’agents de développement local…) ;
  • 1997/2000 : Appui à la Petite Irrigation Locale (réhabilitions de puits, etc.) ;
  • 2006/2010 : Réhabilitation du collège de Dialacoto ;
  • 2007/2010  : Mise en place d’un réseau de campements écotouristiques solidaires (Dialacoto, Tambasocé…) ;
  • Depuis 2007 : Organisation de voyages solidaires ;
  • 2008/2009 : Construction d’un espace culturel polyvalent (Tambacounda) ;
  • 2009 : Réhabilitation du village artisanal de Tambacounda ;
  • 2010-2013 : Soutien à l’orphelinat Eudeukeur (Tambacounda)
  • 2010-2011 : Développement d’une filière de production bio, transformation et commercialisation de fruits et légumes à Dialacoto
  • 2011 : Formation de guides touristiques pour voyageurs déficients visuels
  • 2012/2013 : Extension du réseau d’adduction d’eau et d’assainissement de Sinthiou-Malème
  • 2011/2014 : Appui aux Initiatives Communautaires Economiques Locales dans le département de Tambacounda
  • 2014/2017 : Projet « Au fil de l’eau » : Accès à l’eau potable (Koussanar) et petit entrepreneuriat rural (Koussanar, Sinthiou-Malème, Niani Toucouleur et Tambacounda)
  • A partir de 2017 : Gestion des déchets à Tambacoun

Focus sur les projets les plus récents :

  • Extension du réseau d’adduction d’eau et d’assainissement de Sinthiou-Malème

L’objectif de  ce projet était de contribuer à l’amélioration de l’accès à l’eau potable  et à l’assainissement grâce à l’extension du réseau hydraulique sur 3 quartiers de Sinthiou Malème et au renforcement des capacités des populations et de la gouvernance locale à la gestion des ressources en eau. C’est ainsi que 800 mètres de canalisations ont été réhabilitées et 5000 mètres de canalisations nouvelles posées 5 bornes-fontaines à deux têtes installées et 10 latrines publiques à 3 et 4 box mises en place. Parallèlement, des séances de sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement ont été initiées et un renforcement des capacités des personnes en charge des systèmes d’eau et d’assainissement (ASUFOR) a été prodigué. Le projet a ainsi ouvert l’accès à l’eau potable à l’ensemble de la population du village de Sinthiou-Malème (le taux passant de 69% à 100%) et favorisé l’accès à un assainissement de base (le taux passant de 10% à 55%). La totalité de la population de Sinthiou-Malème ( 8123 habitants) a donc aujourd’hui accès à l’eau potable.

  • Projet « Au Fil de l’eau »

Ce programme cofinancé par l’AFD, la Belgique (DGD, WBI), la fondation du Roi Baudoin, et Marseille Provence Métropole a pour ambition de contribuer au développement local et à l’amélioration de la santé à travers l’amélioration de la qualité et de l’accès à l’eau et à l’alimentation.

Projet Appui aux Initiatives Communautaires Economiques Locales (PAICEL)

Ce projet visant à appuyer l’élaboration les outils de planification locale et à accompagner la réalisation de projets générateurs de revenus a permis d’élaborer les Plans Locaux de Développement (PLD) des communes rurales de Koussanar et Niani Toucouleur puis d’appuyer 10 activités génératrices de revenus dans les domaines suivants : maraîchage biologique, transformation de fonio, embouche bovine, fabrication de matériel agricole, production de pâte d’arachide, production de poudre de bouye et de galettes de jujubes. Les 9 groupements bénéficiaires, sélectionnés sur appel à projets,  ont été dotés des infrastructures et du matériel nécessaire à l’exercice de leur activité et les membres ont été formés (formation technique mais aussi formation à la gestion financière, etc.). Aujourd’hui ces activités permettent aux 400 membres des GIE et à leur famille des revenus réguliers. Les groupements sont aujourd’hui autonomes.

Ce programme s’articule en 2 volets :

Volet hydraulique

  • Extension du réseau d’adduction d’eau du village de Koussanar : Changement du système de refoulement d’eau du forage, pose de canalisations pour desservir les quartiers périphériques (18 kms), mise en place de 20 bornes-fontaines.
  • Sensibilisation aux pratiques d’hygiène et d’assainissement plus respectueuses de la santé et de l’environnement : hygiène corporelle, réduction des déchets solides, gestion des déchets au sein de l’unité familiale, réduction de l’usage de produits d’entretien toxiques et polluants…

Volet agricole

  • Appui au développement des activités d’agro-maraîchage et de petit élevage de 9 Groupements d’Intérêts Economiques : formation aux méthodes de production biologique, formation en gestion…
  • Appui à la transformation et la commercialisation des produits issus de l’agro-maraîchage et du petit élevage : construction et équipement d’unité de transformation, formation aux méthodes de transformation agro-alimentaire, mise en place d’une coopérative d’achat et de vente, recherche de débouchés, vente sur commande…

Ce programme initié en 2014 s’achèvera en 2017.

This Campaign has ended. No more pledges can be made.